Les prêtres et les diacres

Les prêtres et les diacres

Les prêtres

Père Christophe Lagrange, curé

« Je suis né le 30 avril 1977 à Chalon sur Saône. J’ai vécu toute mon enfance à Buxy. Le service de l’Autel a certainement contribué à ce que je sois sensible à ce qui se passe au cours de la messe : la rencontre personnelle et communautaire avec le Christ. La vocation m’est venue par l’intermédiaire de plusieurs visages de témoins de la foi dont mon curé, à Buxy. Je suis rentré au séminaire à 21 ans à côté de Lyon. J’ai été ordonné prêtre le 25 juin 2005 à la cathédrale d’Autun.
J’ai été vicaire à Louhans, au Creusot, puis curé à Montchanin et vicaire à Mâcon avant d’arriver ici à Paray le Monial pour en être curé. Avec cette charge, j’ai également mission auprès des jeunes de la maison de propédeutique St François de Sales pour l’accompagnement spirituel. J’ai également quelques autres missions au service du diocèse, notamment à la Pastorale du Tourisme, au Conseil Presbytéral et dans l’accompagnement des jeunes prêtres (les moins de 10 ans d’ordination). En outre, je suis passionné par l’art campanaire (tout ce qui concerne les cloches) et participe à des sessions et formations de la Société Française de Campanologie.
J’ai à cœur aujourd’hui, fort de mon expérience pastorale, d’inscrire la paroisse dans un renouvellement du souffle missionnaire, dans une paroisse aux multiples facettes et aux visages différents mais nécessairement complémentaires.
La paroisse du Sacré-Coeur en Val d’Or ne doit pas rester centrée sur elle-même et son fonctionnement, mais elle doit être le visage que le Christ à voulu être auprès de tous, en commençant par les plus petits, les plus éloignés. Cela ne peut se faire que si le curé, les vicaires et leurs équipes, avec l’ensemble des catholiques de la paroisse, agissent ensemble chacun à sa place, mais en prenant bien la place qui est la sienne dans la mission. « 

Père Christophe Jacquinot, vicaire

« Originaire de l’Est de notre diocèse d’Autun, Fretterans (paroisse Notre Dame de Bresse Finage), je suis arrivé à Paray le Monial en septembre 2018. Après une mission pastorale de deux ans auprès des jeunes de l’Ecole Internationale d’Evangélisation de la Communauté de l’Emmanuel, j’ai été nommé chapelain du sanctuaire du Sacré-Cœur. Depuis septembre 2021, Mgr Rivière m’a nommé à tiers temps vicaire de la paroisse du Sacré-Cœur en Val d’Or. En lien avec notre Curé, le Père Christophe Lagrange, j’accompagne plus particulièrement la pastorale de la santé et la pastorale des jeunes. La mission pastorale est vaste, je me recommande à votre prière afin qu’ensemble nous puissions servir le Seigneur par notre fervente prière et une attention envers tous au nom de Jésus. »

Père Patrice Mouclier, vicaire

« Je suis originaire de saint Jean d’Angely (17) petite cité médiévale qui a un long passé monastique avec son abbaye royale dédiée à saint Jean Baptiste et son monastère de bénédictines transféré à Maumont en 1959. Né dans la lumière de la Croix Glorieuse le 14 septembre 1958, j’ai été saisi depuis l’enfance par cette parole de feu de saint Jean, proclamée lors de cette fête :  » Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils Unique : ainsi tout homme qui croit en Lui ne périra pas mais il obtiendra la vie éternelle « .  A la faveur des déménagements familiaux, j’ai eu la grâce de vivre à Saintes, Rouen et Nantes. Sensible au trésor de la musique sacrée qui fait chanter l’Evangile dans toute sa beauté, la splendeur de la liturgie de la cathédrale Notre Dame de Rouen et l’office monastique de Saint Wandrille et de Solesmes ont été décisifs dans mon cheminement spirituel et ont nourri ma foi.
Tout naturellement à l’issue de mon service militaire j’ai commencé mes études au séminaire et après une expérience monastique qui donne forme, encore à ma vie, j’ai été ordonné prêtre le 10 avril 1994, deuxième dimanche de Pâques en la basilique du Sacré-Cœur à Marseille par le cardinal Robert Coffy. J’ai vécu mon ministère de serviteur de l’Evangile et de l’Eucharistie essentiellement dans les paroisses de St Vincent de Paul (Les Réformés) et de St Giniez (Paroisse de l’Emmanuel) dans la cité phocéenne.
Arrivé en octobre 2010 à Paray j’y suis vicaire tout en demeurant incardiné à Marseille. Dès mon ordination, j’ai eu à cœur de demeurer disponible chaque jour pour le sacrement du pardon source de paix et de joie et de grande importance pour courir dans la voie de l’Amour c’est-à-dire la sainteté, notre vocation à tous. »

Père Jean-François Delangle, prêtre à la retraite

« Pour dire rapidement ce qui m’a façonné et ce qui reste la motivation profonde de mon ministère presbytéral jusqu’à maintenant, ce sont d’abord les premières années d’expérience pastorale.
Je suis parmi ceux qui ont eu la grâce de suivre les travaux du concile Vatican II durant les années de formation et nos éducateurs ont su nous transmettre l’enthousiasme d’une Eglise en plein renouveau pour l’annonce de l’Evangile au monde.
Parmi les références scripturaires, les textes de saint Jean sont à la clef de ces convictions pastorales qui m’habitent dans mes différents lieux de mission. « Dieu aime le Monde » « Dieu nous a aimés le premier » Jn 3/16,17 ; 1 Jn 4/9,10. »

Le Père Delangle a été ordonné en 1972. Après plusieurs années à Lugny (1972-1985), il est envoyé à Madagascar (1985-1993), est nommé curé de la paroisse de La Sainte-Trinité en Bresse (St-Germain-du-Bois) (1994-2001), avant de repartir à Madagascar (2001-2016). Il rentre en France, nommé à Couches jusqu’en 2019, année de son départ à la retraite. Depuis, il est Paray-le-Monial pour prêter main forte.

Les diacres

Jean-François Auduc, diacre permanent

« J’ai 48 ans et je suis né à Paray-le-Monial. Je demeure à lafin St Léger-les-Paray, avec mon épouse Brigitte, depuis 1993. Nous avons 3 garçons, Jean-Baptiste, Nicolas et Quentin.
Je travaille dans un établissement bancaire, chargé de la clientèle des professionnels.
Après un temps de préparation et de formation, Mgr Benoît Rivière m’a ordonné diacre le 13 mars 2011, à la basilique de Paray-le-Monial. L’évêque m’a confié la mission d’être diacre « toujours et partout ».
Je vis mon ministère diaconal en famille, au sein de la communauté paroissiale du Sacré-Cœur en Val d’Or, dans la vie professionnelle, avec une attention particulière au monde économique et financier, dans la vie associative, avec un lien privilégié avec la Maison Saint-Vincent de Paul. »

Antoine Hastings, diacre permanent

« Marié avec Anne, nous avons 3 enfants. J’ai été ordonné diacre en 2011. Je vis ma mission diaconale dans mon travail avec la charge d’une soixantaine de personnes dans le cadre de tutelles et curatelles confiées par le juge.
J’assure le suivi du Pèlerinage Saint-Joseph, pour les hommes. Il se déroule dans notre diocèse le Week-end du 1er dimanche de juillet. Ma lettre de mission précise également que je suis au service de la paroisse, en lien avec le curé. J’attache une grande importance au service de l’autel, le plus souvent à la Basilique. C’est l’occasion de présenter au Seigneur toutes les intentions qui me sont confiées. »

Alain Gentil, diacre permanent

gentil

« Originaire de Montceau-les-Mines, je suis né en 1955. Marié à Hélène depuis 1979, nous avons 6 enfants et 2 petites-filles et nous habitons Paray-le-Monial. Je suis cadre de santé à l’EHPAD du centre hospitalier de Charolles. J‘ai été ordonné diacre permanent en la Basilique de Paray-le-Monial le 12/07/1992. Ma mission se situe dans le monde de la santé en particulier auprès des professionnels de santé et la préparation au mariage sur la paroisse de Paray jusqu’en 2012.
L’année qui vient sera pour moi une année de transition et de réflexion avec le passage à la retraite fin 2013 et l’utilisation de la disponibilité qui en découle.« 

Henri Perrot, diacre permanent

perrot

« Né en 1954. Je suis marié à Anne –qui est Laïque en Mission Ecclésiale- ; nous avons 4 enfants dont 3 mariés et le 4e qui le sera prochainement ; et 6 petits-enfants de 6 ans à 11 mois.
J’ai été ‘Exploitant agricole’ depuis 1977 jusqu’en décembre 2012. Mgr.Séguy m’a ordonné diacre en 2005. Auparavant, j’avais été animateur d’aumônerie sur la paroisse, et membre du groupe « Travail et Partage », ainsi que du groupe de préparation à la confirmation des jeunes.
J’ai reçu comme mission de l’évêque : comme tout diacre, en premier lieu ma famille, puis le monde rural et la préparation à la confirmation. Pour des demandes précises et en accord avec le curé de la paroisse, je célèbre des mariages, baptêmes et parfois des obsèques en Val d’Or. »

Paul Grunenwald, diacre permanent

« Né en 1944 à Sarrebourg en Moselle, je suis marié à Marie-Claude. Nous avons 7 enfants, dont 2 handicapés et 10 petits-enfants. Nous avons emménagé à Paray le Monial en avril 2018, cette Cité du Cœur de Jésus que nous affectionnons tout particulièrement et ce, depuis plus de 25 ans. Ancien infirmier, j’ai été ordonné diacre en l’an 2000 dans le diocèse de Metz où j’exerçais la mission d’Aumônier d’Hôpital, mission que j’ai poursuivie dans le diocèse de Beauvais pendant 12 ans. Aujourd’hui, je suis au service de la Paroisse du Sacré Cœur en Val d’Or et envisage de rejoindre une équipe d’Aumônerie de l’Hôpital ou des Maisons de Retraite. »