Clarisses

Clarisses

Monastère Sainte Claire, 9 avenue de Bethléem à Paray-le-Monial


Découvrez :

Le monastère en vidéo


Venez partager leur prière :

En semaine

6h30 adoration
7h00 Laudes
8h45 Tierce
9h00 Eucharistie
12h15 Sexte
17h15 Adoration
18h15 Vêpres
20h00 Complies et Office des Lectures
 
le dimanche
6h30 Adoration
7h00 Laudes
10h45 Eucharistie
15h30 None
Adoration
17h00 Vêpres
20h00 Complies et Office des Lectures

 
ACCUEIL POUR LES JEUNES FILLES:
Quelques chambres d’accueil nous permettent de recevoir des jeunes filles souhaitant réviser des examens dans le calme, vivre un temps de retraite, découvrir la vie monastique à la suite de sainte Claire venue se blottir dans la blessure du Cœur de Jésus comme la colombe dans le creux du rocher. Nous contacter : communaute.paray.claire@sfr.fr

 
ACTUALITES, AVRIL 2020

A l’instar de sainte Claire réunissant ses sœurs pour défendre la ville d’Assise par sa prière, notre prière à tous pour la cité du Cœur de Jésus, mais aussi pour la France, et le monde entier implore du Seigneur la délivrance de cet ennemi invisible qu’est le covid 19.

                « Vital d’Aversa, un ambitieux ne respirant que guerre et combat, ameuta contre la ville d’Assise l’armée impériale dont il était le capitaine. ll fit abattre tous les arbres de la contrée, ravagea toute la campagne environnante et mit le siège devant la ville, jurant qu’il ne partirait qu’après s’en être emparé. On en vint bientôt à perdre pour la ville tout espoir.

            Quand sainte Claire apprit la nouvelle, elle poussa de profonds gémissements et, ayant appelé la communauté, déclara : « Mes très chères filles, tous les jours nous recevons de cette bonne ville quantité de secours ; ce serait une ingratitude et une injustice si, au moment où elle en a besoin, nous ne lui venions pas en aide dans la mesure de nos moyens. »  Elle fait apporter de la cendre, ordonne aux sœurs de se découvrir la tête, en répand d’abord une grande poignée sur la sienne, puis en impose à chacune.  Et elle leur dit : « Allez auprès de notre Seigneur et demandez-lui, avec tout l’élan de votre amour, la délivrance de notre ville!”

            Mais pourquoi s’appesantir sur chaque détail?  Est-il possible même de décrire les larmes et les prières embrasées de ces saintes filles? Le fait est que, le lendemain matin, par la miséricorde de Dieu, qui donne la grâce avec l’épreuve, toute l’armée était en déroute, le général orgueilleux se voyait contraint de céder le terrain ; il ne put d’ailleurs revenir s’attaquer au pays, car il trouva la mort peu après dans un combat. (Vie de sainte Claire par Thomas de Celano)

 

 


 

Un peu d’histoire…

Le 19 août 1978, huit clarisses arrivent de Périgueux dans la cité du Cœur de Jésus pour y enraciner une petite plante de l’arbre franciscain. Le Ministre général d’alors confie à ce petit essaim la mission de renouveler chaque jour la consécration de tout l’Ordre au Sacré- Cœur. Mère Elisabeth du Calvaire reprend très vite son bâton de pèlerine pour aller fonder, entre autres, en Terre Sainte les monastères de Nazareth puis de Jérusalem.

La communauté aujourd’hui
Nous sommes 17 sœurs de différentes nationalités. Notre vie simple, en communauté, à l’école de l’Evangile dans le sillage de saint François et sainte Claire, est intégralement contemplative. Elle est rythmée par le travail et les rencontres fraternelles, par la prière, l’adoration, et l’intercession auprès du Cœur du Christ pour un monde dont nous portons les souffrances et l’espérance, les graves interrogations et la soif de justice et de paix. Les liens privilégiés avec les monastères du Congo Démocratique et de Madagascar nous gardent attentives et ouvertes sur l’horizon de la mission.